Lutter contre les abus de pouvoir

Certains pour mieux servir leurs intérêts souhaite remplacer le gouvernement collégial par un gouvernement majoritaire !

Aujourd’hui nous sommes majoritaires mais demain si les indépendantistes obtenaient la majorité, dans un gouvernement majoritaire, nous serions totalement exclus du pouvoir.

Si l’accord de Nouméa nous a dotés d’un gouvernement collégial et a mis en place une élection proportionnelle dans les provinces, c’est que c’était la garantie de la paix ! C’était associer les indépendantistes minoritaires aux responsabilités. Les indépendantistes ont quitté les barrages et son entrés dans les institutions. On est passé de la lutte armée au combat politique. Si les indépendantistes ne sont plus représentés dans les institutions, ils retourneront s’exprimer dans la rue.

Ensuite c’est une mesure qui va à l’encontre du renouvellement en politique qui est tellement important pour l’efficacité en politique, pour éviter les abus de pouvoir (contrôle des associations, des syndicats, des médias au service d’une personne ou d’un parti politique), pour éviter les détournements d’argent parce que nous savons que c’est quand des personnes restent trop longtemps sur un même poste que naissent les abus de pouvoir. Il faut au contraire encourager le renouvellement de la classe politique.

Enfin c’est une manière dépassée de faire de la politique, c’est vouloir tout le pouvoir pour soi-même ou pour son parti politique, alors que dans les grandes démocraties aujourd’hui on parle de démocratie participative, on encourage la société civile, les acteurs économiques et sociaux, les associations, les individus à s’exprimer, à participer à la démocratie.